De quoi parle-t-on ?

Les flux sont tendus lorsque les marchandises sont acheminées juste à temps, sans stockage, destinées à être vendues immédiatement.
Les flux sont dits hypertendus lorsque les délais sont raccourcis au maximum: les produits frais à faible durée de vie sont livrés en moins de 24 heures entre la réception de la commande chez le fournisseur et la livraison au point de vente.
Dans le cadre de Perspectiv’Supply, plusieurs enseignes ont évolué vers des livraisons en 48 heures sans dégrader ni la fraîcheur des produits, ni le chiffre d’affaires des magasins. Explications.


Témoignages des acteurs:

Jean Michel ROS, Bonduelle et Bruno CAGNON, CSD ont collaboré pour détendre les flux.

“Nous étions dans des délais incroyablement serrés, ce qui n’était pas décent à la fois d’un point de vue technique, mais aussi d’un point de vue humain. Dans un de nos entrepôts, nous avions à peine 30 minutes entre la réception de la commande et le départ prévu du camion.
Cela ne peut pas fonctionner correctement. Les préparateurs se mettaient en danger pour pouvoir finir de préparer la commande dans les temps.”

Jean Michel Ros, Bonduelle Frais

“Quand une commande est passée à 9h30 par le magasin et que nous l’attendons pour 18h le soir-même sur la plateforme de distribution, c’est très compliqué. On attend les camions, on est dans le stress, et pour peu qu’il y ait du retard, il faut inverser ou décaler les champs de préparation: sur la même plage horaire on doit aussi traiter la boucherie et la volaille pour nos 120 magasins. Dès que quelque chose déraille, c’est l’effet domino et tout s’écroule.

Bruno Cagnon, CSD


Les impacts de l’hypertension des flux

Ces délais contraints occasionnent des difficultés majeures pour les opérateurs sur les plans économique, social et environnemental:

  • Ils travaillent sous pression, par à-coups et dans l’urgence, le plus souvent au détriment de la qualité et de la sécurité
  • Cela génère des erreurs de préparation de commande, des colis dévoyés et des retards de livraison pour lesquels la gestion des litiges est coûteuse et chronophage
  • Ils ne peuvent optimiser les opérations faute d’anticipation pour regrouper les commandes, lisser la charge et massifier le transport
  • Ils subissent stress, précipitation et risques d’accident de travail pour eux-mêmes et les autres maillons de la Supply Chain
  • Ils contribuent malgré eux à la pollution de l’environnement et à la congestion des routes aux heures de pointe

Les surcoûts directs et indirects dus aux flux hypertendus sont difficiles à mesurer à l’échelle de la filière mais l’enjeu est tel, avec des impacts parfois irréversibles sur la santé physique et psychique des personnes, que la détente des flux hypertendus est vivement préconisée par les organisations publiques et privées en charge de la prévention de la santé et de la sécurité au travail.

Téléchargez le diagnostic complet et les préconisations en cliquant ici


Repères communs


Résultats obtenus


Retrouvez les retours d’expériences: