La filière des produits frais, c’est:

  • 18 rayons différents: Fruits & Légumes, Boucherie, Volaille, Marée, Boulangerie, Traiteur, Crèmerie, Oeufs, Charcuterie, Fromage…
  • Produits frais à DLC (Date Limite de Consommation) de 4 à 60 jours sous température dirigée (froid positif)
  • Une production et une distribution en flux tendus à haute fréquence (délais de livraison < 24 h, accroissement des fréquences de livraison)
  • Des fluctuation des ventes d’un jour à l’autre, d’un mois à l’autre, une sensibilité à la météo, une saisonnalité particulière pour les produits festifs
  • De hautes performances logistiques

Une performance sous tension?

  • Des pratiques logistiques différentes suivant les enseignes
  • Maîtrise du transport difficile (contraintes géographiques,…)
  • Forte exigence du consommateur
  • Suppression des stocks couplée à une amélioration de la disponibilité en linéaire
  • Marché concurrentiel tendu
  • Augmentation du nombre de références produits
  • etc.
Le modèle de flux tendus ne génèrent-ils pas des surcoûts?
Quels impacts sociaux et environnementaux de ces modèles?
Comment les faire évoluer?